catégorie de projet :Autres réalisations

Nous pensons la signalétique intérieure comme un vecteur de communication

La signalétique intérieure 

En dehors des signalétiques extérieures d’orientation, directionnelle et d’enseigne, nous sommes souvent amenés à concevoir ou à prescrire la signalétique interne.

Elle guide les personnes dans un établissement recevant du public et elle est souvent dans ce cas obligatoire.

Toutefois, dans de nombreux bâtiments, la manière de communiquer au travers de la signalétique est obsolète ou sans personnalité.

Contre une vision 100% fonctionnelle de la signalétique

Les réalisations standardisées avec un objectif de limitation de coûts

La vision de la signalétique en architecture reste souvent extrêmement limitée. Elle est souvent associée à sa fonction première d’orienter et d’informer ou de gérer les flux de visiteurs.

La signalétique est ainsi réduite à sa fonction de base. Le projet est souvent confié au ‘responsable des services généraux’ pour ‘achat de panneaux’. Au mieux, au responsable de la communication qui a souvent plus l’habitude de concevoir les supports en papier ou des médias digitaux.

Il en résulte une signalétique ‘ajoutée’ à la dernière minute qui se limite à la mise en place de panneaux d’affichage simples et standardisés ou de « stickers » au prix étudié à minima.

La signalétique personnalisée

La signalétique personnalisée pour devenir pourtant un important vecteur de communication qui permet de faire plus que d’organiser la circulation.

La signalétique peut être mis en avant par des couleurs ou visuels forts, mais peut également choisir d’informer de façon sobre. Elle peut être totalement intégrée à la conception des espaces et faire partie ‘du décor’.

C’est ainsi que la signalétique peut remplacer parfois des éléments d’aménagement inutilement surajoutés pour ‘animer’ les espaces.

 

 

 L’approche personnalisée, est-elle tellement plus coûteuse ?

Il faut inclure la signalétique en amont dans le budget initial comme un élément d’aménagement et d’animation des espaces au même titre que le mobilier.

Le point de vue budgétaire est ainsi à considérer sous un autre angle.  La signalétique n’est pas une dépense « supplémentaire » déconnectée de la conception initiale du bâtiment.

Elle s’inscrit dès la conception à l’aménagement et l’animation des espaces au même titre que le choix d’une banquette, des plantes ou des tableaux qu’on envisage souvent à postériori comme dépense « utile » pour créer une ambiance dans un espace neuf.

Les exemples de signalétique réussie :

  • La signalétique pour le projet EM Lyon a été totalement intégrée dans le design du décor intérieur et participe à l’animation des espaces en apportant une touche originale.
  • La signalétique de projet IESA a utilisé pour la signalétique des dessins originaux d’un artiste de street art. Ceci a permis de conférer une véritable personnalité à l’école.
  • L’école d’ostéopathie Novétude nous a confié un projet d’architecture d’envergure qui a permis d’intégrer dans la signalétique de manière très présente les codes graphiques de l’école.
Share This

Partagez cet article

avec d'autres lecteurs